Blason Gelos

Blason Gelos

La commune de GELOS, située au sud-ouest de PAU (64) ne se dissocie de cette ville que par un panneau indiquant le changement de localité. Commune périurbaine, elle totalise 4800 habitants, et se trouve traversée par un réseau routier important dont la D. 37 reliant PAU à LOURDES (65) et desservant une trentaine de communes implantées en amont du Gave de Pau dans la plaine Nayaise. Outre le Haras de Gélos, de réputation nationale voire internationale, elle possède une base de loisirs de plusieurs hectares attenante au nouveau pôle aquatique qui, sous l’impulsion de Mr A.Labarrere, maire de Pau, et des frères Estanguet, champions du monde et olympique, abritera désormais les rencontres nationales et internationales de canoë-kayak.

Issue d’un patronage, la VAILLANTE de GELOS, née en 1908, était une association pratiquant essentiellement le football (2eme Division – District). Le 29-11-2005, elle a fusionné avec une autre association communale à dominante « pelote basque » et judo pour former un club omnisports «Union Sportive Vaillante Gelosienne». La Vaillante de Gélos est devenue une section de la nouvelle association.

Quel que soit le domaine considéré : sportif, social, politique, etc…, la création d’une association résulte toujours d’un besoin de réaction ou d’une nécessité face à l’évolution des sociétés. C’est pourquoi l’histoire de nos deux associations VAILLANTE – GELOSIENNE ne peut être dissociée de l’Histoire de la France.

DEBUT DU 20eme SIECLE « LA BELLE-EPOQUE » (1900 – 1914)

Durant cette période, la France connaît plusieurs gouvernements radicaux et anticléricaux qui vont entre autres voter deux lois d’une portée considérable :

Garrocq Pascal

Garrocq Pascal

– Loi sur les associations ( 1901 )
– Loi décrétant la séparation de l’Eglise et de l’Etat ( 1905 )

C’est vraisemblablement par nécessité ou réaction que les Abbés ESTREM et DISCOMPS ainsi que le comte de GONTAUT -BIRON, vont créer sur la base du Patronage Saint-Michel de Gélos , l’association sportive « La Vaillante de Gelos ». Les statuts de cette association furent déposés à la Préfecture de PAU le 6- 11- 1908 et son inscription au journal officiel de la République date du 18 novembre 1908. Ils étaient alors rédigés ainsi qu’il suit :
« Art. I –Il est créé entre tous les sociétaires qui adhèrent au présent statut une société de gymnastique sportive et athlétisme…
Art. II –La société a pour but de développer par l’emploi rationnel de la gymnastique et des sports athlétiques les forces physiques et morales de la jeunesse ouvrière et de préparer ainsi au pays des générations d’hommes robustes et de vaillants soldats. »

C’est sans doute aussi par réaction ou opposition locale que le 18- 7 – 1917, Mr Pascal Garrocq, Directeur de l’école communale de Gélos et défenseur infatigable de la laïcité, va créer la deuxième association sportive et culturelle de la commune : (La Gélosienne). Bien que ses statuts homologués en 1920, soient rédigés en des termes quelque peu différents, ils présentent globalement les mêmes buts, et offrent des activités sensiblement similaires. Toutefois, qu’il s’agisse des fondateurs de la Vaillante ou de la Gélosienne, ils furent des pionniers locaux de l’action associative,des humanistes convaincus et consacrèrent leur vie à rechercher l’épanouissement de l’enfant en lui donnant à travers le sport une approche de la vie en collectivité dans le respect de chaque individualité.

L’ENTRE- DEUX GUERRES.

Durant l’entre-deux guerres,La Vaillante et La Gélosienne vont se développer, se diversifier, glaner divers succès pour finalement ne cheminer qu’en concurrence sur des voies parallèles occasionnant ça et là quelques conflits locaux. C’est sans doute ce type de contexte, commun alors à plusieurs communes de France, qui inspirera Julien Duvivier pour la réalisation de son film « Le petit monde de Don Camillo »

FIN DU XXeme SIECLE.

A l’issue de la deuxième guerre mondiale, nos deux associations mises en sommeil durant le conflit, vont se remettre en marche. Mais l’esprit a changé, car les balles ennemies ont fauché indistinctement les enfants de la commune. Si donc elles restent quelque peu rivales l’écartement des voies s’est rétréci et elles offrent alors aux jeunes gélosiens des disciplines complémentaires et diverses.

La Vaillante pratique essentiellement le football puis aussi le volley-ball sous la houlette de J.L.VILLE ( à partir de 1980). La Gélosienne ,quant à elle, propose le hand-ball, le judo et enfin la pelote.
Chacune à tour de rôle s’illustrera dans les disciplines enseignées et chacune peut être fière de l’altruisme de ses bénévoles d’encadrement ainsi que de son palmarès acquis au cours de plus de 8 décennies d’existence.
– En foot-ball, la Vaillante écumera tous les terrains du Béarn et des Landes remportant par trois fois la coupe des Pyrénées (1 958-1 967-1 969)
– En volley-ball l’équipe atteindra le niveau régional rivalisant avec Bordeaux et Périgueux .
– En hand-ball, la Gélosienne sera championne départementale U.F.O.L.E.P.( 1953) et évoluera devant plusieurs années en Excellence-Nationale.
– Au judo, elle brillera dans tous les tournois U.F.O.L.E.P
– A la pelote, elle offrira des champions de France et plusieurs joueurs de qualité évoluant en 1ere série départementale et nationale.

LE XXIeme SIECLE – LE 3eme MILLENAIRE.

En l’An 2000, les Présidents J.L. CURBET pour La Vaillante et G. PARDEILHAN pour La Gélosienne, envisagent une fusion de leurs associations. Ils se rencontrent, rapprochent leurs points de vue et les font partager à leurs adhérents. Mais, outre ce rapprochement devenu une évidence ,c’est sans doute l’amitié qui fut à la base de cette fusion car comme le disait Montaigne en parlant de son ami La Boétie : « parce que c’était lui, parce que c’était moi ».

Par un vote séparé des Assemblées Générales des deux Associations, la fusion fut entérinée.
Par un vote commun de l’ensemble des adhérents, la nouvelle Association prit le nom d’ « UNION SPORTIVE VAILLANTE – GELOSIENNE » avec comme couleurs : le rouge, le bleu et le noir.

Nous étions alors le 19 novembre 2005.

Actuellement l’Union Sportive Vaillante Gelosienne compte 450 licenciés dont 160 jeunes de moins de 18 ans.
L’ensemble de ces membres sont répartis sur 8 disciplines en activité et encadrées par 50 formateurs bénévoles, maillons irremplaçable et déterminants de la vie associative.